Comment gérer les produits en rupture sur une boutique en ligne ?

La rupture de stock est un cas fréquent sur une boutique en ligne, cette rupture peut être temporaire ou durable. L'impact en référencement est très important, voici un arbre de décision qui pourra faciliter vos choix en cas de produit expiré.

Infographie e-commerce : gérer les pages des produits expirés définitivement :

Pourquoi la rupture de stock est-elle impactante en référencement ?

Le souci avec un produit qui n'existe plus est qu'en général il disparaît des catégories de la boutique en ligne (sinon vos visiteurs verraient des centaines d'articles qu'ils ne peuvent pas commander, ce serait très frustrant).

Dans le schéma classique, si un produit disparaît, son URL devient obsolète. Cette dernière n'existe plus, c'est donc une erreur 404 qui va la remplacer (page non trouvée).

C'est aussi potentiellement frustrant pour le visiteur qui arrive par un lien d'un autre site, mais surtout, après quelques mois ou années, votre site peut comporter autant d'URL en erreur 404 que de produits visibles au catalogue (voir plus chez des destockeurs). Cette situation peut perdurer longtemps si l'on s'en réfère aux 404 répertoriées dans Google Webmaster tools.

Ce n'est pas un signal catastrophique pour quelques cas, mais en grande quantité cette multiplicité d'erreurs donnera un signal peu valorisant à Google et pourrait à la longue impacter négativement votre référencement.

L'autre gros problème tient au fait que vous pouviez avoir des liens en provenance de l'extérieur de votre site. Dans le cas d'une fiche produit supprimée, vous perdez intégralement le jus que vous transmettait ce lien, vous pénalisez donc votre SEO.

Voyons comment gérer ces ruptures de la manière la plus agréable pour les visiteurs de votre site e-commerce et pour Google.

Gestion d'une rupture de stock temporaire

Il est tout à fait possible qu'un produit soit indisponible pour quelques jours seulement. Dans ce cas il est inenvisageable de ne plus l'afficher au catalogue et de risquer une erreur.

Dans l'idéal, l'interface de votre solution e-commerce vous permet de continuer à afficher le produit dans sa rubrique. En revanche, la page doit afficher clairement la rupture et le délai supposé de réapprovisionnement. Le bouton d'ajout au panier devra être grisé ou remplacé et devenir non fonctionnel.

Le premier bénéfice est que votre "client" attendra peut-être cette remise en stock sans aller commander ailleurs. Dans ce cas, un système d'alerte par e-mail pour le prévenir de la disponibilité du produit est une bonne pratique.

Le gros bénéfice SEO est lié au fait que Google ne perdra pas l'URL et continuera de vous positionner sur son moteur. Dès que votre produit est à nouveau en stock, vos visiteurs peuvent le commander, aucun problème de référencement n'a eu lieu.

Certains sites proposent aussi la possibilité de commander et d'être livré une fois réapprovisionné.

La rupture de stock définitive

Plus problématique, la disparition définitive du produit. Dans ce cas, il n'est plus question de continuer à l'afficher au visiteur. Voici donc la logique que vous pouvez adopter :

  • Si un nouveau produit remplace le produit expiré :
    L'URL de l'ancien est elle réutilisable ? (pas de particularité spécifique dans l'URL)
    Oui : Modifier le contenu pour continuer à bénéficier du référencement.
    Non : Créer une nouvelle fiche produit et rediriger l'ancienne URL en code 301
  • Si un produit approchant existe :
    L'ancien produit (périmé) était-il bien référencé ?
    Oui : rediriger en 301 l'URL du produit périmé vers un produit similaire existant
    Non : l'ancien produit (périmé) ne recevait pas de lien et n'était pas bien référencé, laissez faire une erreur 404 ou mieux une erreur 410.
  • Si aucun produit approchant n'existe :
    La catégorie supérieure existe-t-elle ?
    Oui : faire une redirection 301 vers la catégorie.
    Non : Laisser faire une erreur 404 ou mieux une erreur 410.

Quels sont les bénéfices de ces pratiques ?

  • Si l'URL est conservée avec un nouveau contenu, il n'y a aucune perte du référencement. Ceci suppose que le Title de la page reste proche, c'est typiquement le cas pour un modèle qui change de millésime avec de faibles différences, parfois juste la référence et 1 visuel différents.
  • Si une redirection 301 est effectuée vers un produit équivalent ou la rubrique de niveau supérieur, on conserve l'essentiel du "jus". Les liens qui pointaient vers le produit ne sont pas perdus et continuent à transmettre la plus grande partie de leur puissance. Pour l'internaute qui arrive par un lien, ce n'est pas trop perturbant.

Attention :

N’exagérez pas pour conserver votre jus à tout prix.

  • Si le produit était mal référencé, pas la peine de transmettre un jus quasi nul.
  • Évitez les redirections 301 enchainées après plusieurs ruptures successives.
  • Évitez les redirections vers des catégories qui n'ont rien à voir.
  • Une redirection vers la homepage n'est qu'un dernier recours si le produit était très bien positionné dans Google et qu'aucune URL de niveau inférieur à la page d'accueil n'est adaptée (normalement un cas rare).

 

Contact

 

Comment gérer les produits en rupture sur une boutique en ligne ?
4.5 (90%) 12 votes

26 réflexions au sujet de « Comment gérer les produits en rupture sur une boutique en ligne ? »

  1. Farid

    Merci pour cet article et cette excellente infographie. La rupture de stock chez les sites marchands est un cas fréquent mais beaucoup ne réalisent pas l'impact pour le seo du site.

    Répondre
  2. Cédric Guérin

    Je trouve l'infographie globalement très bien réalisée. Excellente idée en tout cas.

    Cela dit, bien souvent chaque cas est particulier. Par exemple, le fait de rediriger en 301 vers un produit similaire serait la pratique idéale à mon sens, que ce soit pour le SEO ou l'utilisateur, mais on est vite confronté (comme tu le mentionnes dans le dernier paragraphe) aux enchaînements de redirections. Dans les cas que j'ai pu rencontrer (changement fréquent de collections dans l'équipement de la personne ou site d'annonces), j'ai souvent conseillé la 301 vers la catégorie supérieure.

    Répondre
  3. AxeNet Auteur de l’article

    @ Cedric

    Tu as totalement raison.
    Après, en ce qui nous concerne, nous codons nos boutiques en ligne de manière à ce que même si 10 redirections sont faites à la suite, la gestion se fait directement de la n°1 à la n°10. Mais j'admets que c'est quelque chose de plutôt mal géré sur les CMS habituels (enfin, pas pire que les duplications de masse et autres joyeuses surprises...).

    Pour éviter tout risque, tu fais bien de conseiller la catégorie supérieure, c'est un bon compromis. C'est juste plus efficace quand on peu affiner un peu plus. Parfois cela peut faire de grosses différences sur les ventes.

    Répondre
  4. AFI

    Bonjour,
    On voit sur certaines boutiques ou sites de constructeurs :
    "Ce produit n'est plus disponible, nous vous conseillons ceci...".
    La fiche produit existe toujours, elle possède des liens vers les nouvelles références mais pas de redirection. Par contre ces produits ne sont plus visibles directement dans le catalogue.
    Que pensez-vous de cette technique ?
    Merci

    Répondre
  5. AxeNet Auteur de l’article

    @ AFI
    C'est aussi une bonne solution.
    Elle ressemble beaucoup au fait de rediriger vers la catégorie en terme d'offre pour le visiteur, mais en limitant le choix de produit. Elle reste (à mon goût) un peu plus décevante car il est frustrant de voir le produit que l'on cherchait sans pouvoir le commander.

    Répondre
  6. Aurélien Berrut

    Salut,

    Bravo pour l'infographie qui synthétise très bien les différentes stratégies à adopter. Tout est dit dans l'article et les commentaires. J'ajouterai un détail purement marketing concernant les ruptures temporaires : plutôt que de désactiver le panier, changer juste l'intitulé avec "pré-commandez" ou mieux, laisser "ajouter au panier" mais spécifiez en dessous des délais de livraison en adéquation avec l'approvisionnement. Quand un produit n'est plus disponible temporairement, à coup sur l'internaute ira chez la concurrence pour le trouver, mais aussi pour les futurs ! alors il faut tout faire pour le retenir.

    A noter que j'ai vu également à plusieurs reprises des e-commerçants faire des softs 404 pour tenter de ne pas renvoyer le signal négatif des vraies erreurs 404 en masse. Stratégie tordue et inutile.

    Répondre
  7. Régis

    Bonjour Sylvain,

    cet article décrit quasiment à la virgule prêt comment nous procédons au sein de ma société, avec une dizaine de sites e-commerce.

    Cette infographie, j'en ai rêvé, Johnny... euh, Sylvain l'a faîte !

    Pour ce qui est des enchainements de redirections, sur un CMS comme prestashop par exemple, je pense que lorsqu'on est inHouse, on connait bien ses produits et ce qui a été fait. ça permet de ne pas tomber dans le cas extreme... Mais comme le dit Cedric, s'il s'agit de collections éphémères, alors vers la catégorie parente c'est très bien.

    A+

    Répondre
  8. AxeNet Auteur de l’article

    @ Aurélien

    Le cas des ruptures temporaires est effectivement complexe à gérer. Il mérite d'ailleurs d'être traité de manière bien plus complète que ce n'est fait ici où je me suis plutôt concentré sur les ruptures définitives.

    La difficulté est effectivement de ne pas laisser l'internaute repartir, c'est pourquoi si un vrai produit similaire existe, la meilleure solution me semble d'y envoyer l'internaute en redirection 302, mais il ne faut pas que ça dure.

    Globalement, je ne trouve pas efficace l'affichage d'un produit épuisé, c'est très frustrant pour le visiteur, même si on lui propose des équivalents dans la fiche du produit épuisé.
    Je parle d'expérience utilisateur, pas de SEO, mais à priori ce qui importe sur un e-commerce c'est quand même la conversion.

    Je n'ai pas des masses de tests là-dessus, mais globalement je vois de meilleures conversions quand on redirige en 301 vers un produit équivalent. Le top serait dans ce cas d'ajouter un message d'information dans le produit vers lequel on redirige si l'internaute arrive de l'ancienne fiche. Du genre "Savez-vous que produit 2 est plus avantageux que produit 1 que vous cherchiez"

    @ Régis
    Je sais, j'ai mis une caméra derrière ton bureau 🙂

    Pour les enchainements de 301, tu as raison. Ceci suppose une gestion rapprochée que devrait avoir tout e-commerçant. Dans la pratique, c'est parfois un peu plus fouillis, alors on préfère prévenir que guérir avec certains clients.

    Répondre
  9. Laurent Danflous

    Bravo pour l'infographie, j'avais pensé écrire un article sur le sujet mais avec une vision légèrement différente. J'avais imaginé pour des produits très spécifiques, lorsque le produit n'est pas remplacé et ne possède pas de produit approchant dans la même catégorie de les proposer sur la fiche produit. Cette page pourrait être remaniée pour la minifier et faire remonter le plus possible au dessus du fold les autres produits.
    S'il peut y avoir effectivement un effet de déception, cela me semblerait rassurant de trouver le produit spécifique que je cherchais sur un site de spécialiste et me reporter sur un autre car il y a une rupture définitive. Enfin , c'est ma vision.

    Répondre
  10. Manu

    Salut Sylvain , très bonne infographie pour éviter l énorme gâchis que l on rencontre si souvent sur les e-commerce : des pages produits qui gagnent en autorité et qui finissent en 404 ..
    Les 301 sont une alternative (vers new produits ou cat) mais je privilégie vraiment une solution :
    mettre à jour la fiche avec des liens vers les nouveaux produits
    Et ce pour une seule raison, cela permet de :
    Garder les likes et Tweets, une 301 ne rappatrient que les Google+1
    😉

    Répondre
  11. AxeNet Auteur de l’article

    @ Laurent
    Si je comprends, tu proposes si le produit n'est pas remplacé ou n'a pas d'équivalent de modifier la fiche produit pour proposer d'autres offres ?
    Pourquoi pas. Mais gaffe en SEO au nouveau contenu et Title, sinon, si c'est pour perdre le positionnement de la fiche produit, la 301 vers la catégorie me paraît plus simple et fiable.
    Après, tu parles de produits très spécifiques et j'avoue qu'il est dur de réfléchir sans exemple.

    @ Manu
    J'aurais tendance à privilégier le business aux likes et tweets 🙂

    Répondre
    1. Manu

      C'est pas pour faire mumuse et avoir juste des joli likes sur une fiche produit hein. C'est pour le business justement :
      1 - ça joue sur la réassurance au même titre que des avis (avis que tu gardes d' ailleurs sur la fiche)
      2 - ça a un poids SEO qu' on le veuille ou non GG le voit.
      3 - ça permet de garder ton utilisateur plus longtemps, d' améliorer son expérience.

      Et comme je t' ai dis sur Tweeter tu peux tourner de manière agréable la mise à jour de la fiche :
      "Aprés un succès de plusieurs années, le produit X n' est malheureusement plus dispo chez le fournisseur .
      La bonne nouvelle ? c'est qu' on a sorti une gamme à vous couper le soufle |Bah Blah] + liens vers nouveaux produits"

      Répondre
      1. AxeNet Auteur de l’article

        Tu n'as pas tort, et je pense que cela se traite au cas par cas.

        J'ai un doute sur l'expérience utilisateur.
        Moi je suis plutôt du genre à changer de site quand on m'affiche un produit épuisé. D'autres suivront ce que tu proposes. Du peu que j'ai pu comparer (mais je n'ai pas un panel suffisamment fiable) la redirection vers un très similaire m'a semblé plus efficace en terme de conversion.

        Ex : je cherche un disque dur 500 go de la marque X, on me redirige vers un autre modèle de disque dur de 500 go de la même marque X, je ne suis pas déçu, c'est ce que je cherchais.

        Côté SEO, mon produit similaire existait peut-être déjà, avec une 301 je lui donne plus d'importance aux yeux de GG. J'y gagne aussi.

        Mais je ne remets pas en cause ta solution qui est sans doute efficace dans d'autres cas (pour l'utilisateur) notamment quand le turn-over des articles est faible.

        Pour le SEO, ce qui me gène vu que tu conserves un poids important sur ces fiches de produits épuisés, c'est qu'à la longue tu peux avoir plus de visites (entrées directes) sur ces fiches plutôt que sur celles qui ont des produits en stock. J'ai un cas flagrant avec le site d'un déstockeur dont 60% des produits ont moins de 8 mois.

        ps : j'aime bien tes phrases d'accompagnement.

        Répondre
    2. Laurent Danflous

      Cette idée m'était venue sur une fiche produit du site Timefy, sur une montre très spécifique (tu comprendras en la voyant) : http://www.timefy.com/fr/nos-archives/167-mach-2000-chrono-dark-master.html
      Si la personne atterrit sur cette page suite à une recherche Google, il y a de très fortes chances qu'elle recherche ce modèle spécifiquement. Même si des déclinaisons ont été imaginées avec des couleurs "plus passe partout", ça ne sera jamais la première montre aux couleurs primaires imaginées par le designer et rediriger vers la catégorie parente à moins de sens dans ce cas selon moi.
      Après, rien n'empêche de faire un test A/B (encore faut il que le volume de trafic direct soit suffisant) pour en avoir le coeur net 🙂

      Répondre
      1. AxeNet Auteur de l’article

        Le top aurait été de rediriger (au clic comme tu l'as fait) ou au moins de présenter uniquement celles avec les autres couleurs. Mais s'il n'y en a plus, ta solution correspond bien à cette problématique spécifique.

        Répondre
  12. Le Juge

    Salut Sylvain,

    En théorie ton article j'approuve a 100% et pour quiconque peut mettre en place un systeme de ce type - allez y c'est de la bonne.

    Maintenant dans la pratique et notamment quand le site est plutot "gros" - c'est tout de meme un chouillat plus compliqué que cela et il y a beaucoup de zones "grises" ou il va falloir faire des compromis.

    Si je prend un exemple concret - pour moi - il est impossible de conserver une fiche produit - donc la conservation des URLs tout ca ... impossible - et pour des sites types grosses usines a gaz a priori ca va souvent etre le cas. ( les fiches sont liés aux SKUs et les SKUs sont uniques). et ca cause des problemes au niveau du backend de modifier une page produits avec un autre produit (compta, shipping and receiving)

    Ensuite la gestion des 301 peut devenir tres tres tres tres vite un vrai cauchemar en fonction des produits qui vont et viennent. Par exemple (dans mon cas) on a 1 CMS qui est lié a 10 sites dans 6 Pays et 3 langues. On a pas les memes produits qui se vendent dans tous les pays en fonction des licenses, des partenariats, des autorisations, des legislations etc ... et une fin de vente ne veut pas focement dire un rupture de stock - ca peut vouloir dire la fin d'une partenariat, ou d'ue licence dans ce pays - masi pas forcement dans un autre, le meme produits peut avoir des noms différents selon les pays ou des marques différentes (mais le meme nom) etc... plus compte tenu du nombre de référence catalogue si j'ajoute des 301 ou 404 ou 410 en fonctions des cas ... je vais faire exploser le serveur.

    Bon apres mon cas est possiblement un peu spécial je te l'accorde

    Répondre
  13. AxeNet Auteur de l’article

    @ Le juge
    Dans ton cas, la règle de redirection 301 systématique vers la catégorie supérieure semble la seule valable alors. Pas parfait mais sans doute le meilleur compromis en regard de tes contraintes.

    Répondre
    1. Le Juge

      @axeNet

      Meme pas - enfin ... on travaille dessus - la c'est vraiment lié a une limitation du CMS qui est une grosse "machine" (et je suis poli) - on a deja fait un gros progres depuis mon arrivé avec la suppression des "soft 404" - page en 200 mais avec un design de page 404.

      Répondre
      1. koogar

        Et ? Tu as la main sur ton serveur, surtout oublie PHP et fait tes redirections directement sur Apache avec un script Java, puis tu redémarres ton serveur à heures creuses pour la prise en compte des maj.

        Répondre
  14. Fabien

    Ok pour la 301 si produit de même marque comme pour ton exemple le disque dur de 500 Go.

    Par contre si le constructeur arrête la gamme et on souhaite présenter une autre marque qui fait le même produit alors je garde la fiche produit car il y aura toujours du trafic sur la requête disque dur la marque et la 301 te fera perdre ce trafic donc dans ce cas il faut faire la technique de MANU.

    Répondre
  15. AxeNet Auteur de l’article

    @ Fabien
    Dans le cas d'une marque qui disparait du catalogue, je pousserais plus loin. On peut retirer la catégorie (de cette marque) du menu puis refondre la page en expliquant pourquoi et quels produits plus efficaces on propose au visiteur. Un véritable argumentaire en fait.

    Du coup, on peut adapter la fiche d'un produit épuisé pour proposer l'équivalent d'une autre marque comme tu le proposes, et linker aussi notre nouvel argumentaire (ancienne page de catégorie).

    Bon, dans la pratique, j'ai des tas de clients qui ne feront jamais cela et la 301 reste pour eux le meilleur compromis.

    Répondre
  16. dadoo

    bonjour
    Pour notre part quand une page est bien positionnée on la conserve car elle peut toujours amener du trafic. Du coup sur la page on écrit produit épuisé mais on affiche des liens vers des produits similaires.

    Bonne journée

    Dadoo

    Répondre
  17. Fred

    Je trouve dommage de ne pas rediriger les produits qui sont mal référencés, pas pour le jus mais pour un problème de lisibilité dans des outils comme Google Webmaster Tools : difficile de s'y retrouver entre les véritables 404 importantes, les fiches produit non redirigées volontairement, les oublis, des backlinks vers des 404, des backlinks vers des pages inexistantes dans des campagnes de NSEO, ...
    Dans le domaine de la mode notamment, à part quelques références, le catalogue change tous les 6 mois, du coup les pages n'ont pas toujours le temps de prendre de l'autorité.
    Enfin, après comme toujours c'est au cas par cas 🙂

    Répondre
  18. AxeNet Auteur de l’article

    @ Fred
    Comme tu le dis très bien, c'est a gérer au cas par cas.
    Pour éviter les soucis de produits non redirigés qui feraient une 404, et impacteraient WT, il y a la solution des erreurs 410.
    Mais sinon, d'après ce que j'imagine du cas que tu cites, la redirection 301 vers la catégorie supérieure semble être une bonne option.

    Répondre
  19. Ham's

    Hello,

    Merci pour ce super recap pour savoir que faire des produits qui n'existent plus...

    Cependant, on ne parle pas des catégories expirées...

    Supposons que j'ai 10 fiches produits appartenant à une même catégorie.
    Ces 10 produits ne sont plus en vente et ne le seront plus jamais.
    La catégorie en question n'a aussi plus de raisons d'être..

    Du coup, qu'est ce qu'on en fait de cette catégorie maintenant vide ? 🙂
    301 vers une catégorie mère ?
    404 ?

    What else ? 🙂

    Merci d'avance pour vos réponses 🙂

    Répondre
  20. AxeNet Auteur de l’article

    @ Ham's
    L'idée est de rediriger vers une page qui permettra au visiteur de répondre au moins partiellement à ce qu'il attendait. Une catégorie mère s'il y en a une, une autre catégorie si c'est justifié.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *