Comment créer un site seo-friendly ?

10 étapes pour créer un site optimisé

S'il est aujourd'hui relativement facile techniquement de créer un site internet basique (offres à bas prix, plateformes de création, site web gratuit, CMS, etc.), il est moins évident d'assurer la création de site efficacement pour drainer un trafic conséquent qui assurera sa viabilité.

La création d'un site professionnel a généralement pour objectif de générer des contacts (site d'entreprise), de générer des pages vues (gains publicitaires) ou de vendre en ligne (boutique en ligne). En confiant la réalisation de votre outil de communication à une web agency procédant avec méthode, il est facile d'éviter les écueils principaux du référencement web avec un site seo-friendly dès sa conception initiale.

Cette infographie vous rappelle les 10 étapes pour créer un site web visible sur les moteurs de recherche et réussir votre projet. Une infographie est un mémo. Nous vous invitons donc à consulter les explications plus détaillées de chaque étape :

Attention : ce guide n'est qu'une trame pour ne pas oublier les basiques (toutefois si peu souvent appliqués). Une démarche SEO complète pour la création d'un site internet nécessitera l'application de plusieurs points techniques complémentaires (robots.txt, sitemap xml, optimisation par langues, etc.).

INFOGRAPHIE

Ci dessous, entrons dans le détail :

1 / Pour qui créez-vous ce site ?

« Propriétaires de chiens » ou « experts comptables » n'ont pas les mêmes besoins. Vous ne leur proposerez pas les mêmes contenus. Ils n'utilisent pas le même vocabulaire lorsqu'ils recherchent un produit ou service tel que ceux que vous allez offrir.

En définissant clairement qui sont vos cibles, vous pourrez structurer votre offre sur votre site, vous pourrez adapter vos expressions-clés au jargon utilisé par vos futurs « clients ».

Cette étape est primordiale, pas seulement pour la création d'un site internet vitrine, mais aussi pour la création d'un site marchand. En ayant clairement identifié ses cibles, il est bien plus aisé de formaliser leurs besoins, les questions qu'elles se posent. Ceci vous aidera dans vos choix de mots-clés.

Retour à l'infographie

2 / Que « vend » le site ?

Même si votre site n'est pas un e-commerce, vous avez quelque chose à « vendre », des services, un message, une idée, des prestations. Clarifiez ces offres, hiérarchisez (tout n'a jamais la même importance). N'hésitez pas à consulter les sites concurrents, ils ont sans doute eu de bonnes idées. Commencez à lister vos points forts et avantages concurrentiels.

Retour à l'infographie

3 / Quel vocabulaire utiliser sur votre site ?

C'est avec leurs mots que vos cibles recherchent sur le web. Quels sont ces mots-clés ? Comment vos futurs visiteurs expriment-ils leurs attentes dans le champ de recherche de Google ? Pas forcément avec votre jargon professionnel, mais leurs mots de simples candides.

Un gros travail de référencement commence à cette étape, les recherches potentielles doivent toutes être listées, de même pour le vocabulaire qui définit vos offres. Analysez chez vos concurrents, écoutez les mots utilisés par vos clients, écumez les dictionnaires de synonymes, contrôlez sur Google en pistant les propositions d’autocomplétion, scrutez les Adwords... Rien ne doit vous échapper. Cette base de mots et d'expressions-clés que vous allez concevoir est la matière première principale de votre site web.

Pensez « large » (en restant toutefois bien dans votre thématique, ne cherchez pas à vous positionner sur des noms d'offres ou services que vous ne proposez pas réellement, restez pertinent).  Pensez aux préfixes ou suffixes possibles sur chaque mot qui vous intéresse. Par exemple, l'expression « vélo électrique » pourra être précédée du mot « vente », ou suivie du mot « pas cher ».

N'oubliez pas non plus toutes les questions que peuvent se poser vos cibles. Si vous vous positionnez sur celles-ci, vous drainerez un trafic qualifié.

Retour à l'infographie

4 / Regrouper les mots-clés par thème

Cette étape est cruciale, car selon l'envergure de votre projet web vous allez adapter le travail qui suivra.
Vous avez listé des centaines voire des milliers d'expressions-clés. Il est important de les regrouper par sujets, car ceci vous aidera à concevoir ensuite l'arborescence de votre site pour réaliser un premier cahier des charges.

Exemples de mots-clés pour le site d'une agence web :

  • agence internet
  • agence création
  • création site web
  • créer son site
  • site e-commerce
  • création e-commerce
  • création site ecommerce
  • site web dynamique
  • faire un site internet
  • web design
  • sites internet
  • faire un site
  • sites web
  • site web professionnel
  • etc.

 

Retour à l'infographie

5 / Établir l'arborescence du site

Vous devez à cette étape définir quelles pages vont être nécessaires à l'intégration de vos expressions-clés. Pensez bien au fait que des expressions-clés dont la formulation est différente peuvent nécessiter plusieurs pages.

Par exemple : « audit de site » et « audit seo » n'ont pas forcément la même signification. La première est vaste et peut intégrer des audits de sécurité, des audits techniques sur la rapidité d'affichage. La seconde est bien plus spécifique. Si vous ne faites que de l'audit SEO, intégrez « audit de site » dans la même page. Si vous proposez différents types d'audit, vous devrez créer plusieurs pages.

En revanche : certaines expressions ont la même signification. « Audit SEO » et « audit référencement » par exemple. Dans ce cas, il sera préférable d'intégrer les deux expressions dans la même page (OK, on peut optimiser deux pages, mais c'est plus complexe, et est-ce vraiment utile...).

Raisonnez en rubriques et sous rubriques. Les expressions-clés les plus généralistes seront intégrées dans les niveaux les plus hauts, les plus spécifiques aux niveaux les plus bas. Chaque « silo » de rubrique ressemblera souvent à une pyramide, car plusieurs pages détailleront ce qui est synthétisé en amont. C'est flagrant dans le cas de la création de sites e-commerce ou les produits (en dernier niveau) sont intégrés dans des sous catégories elles-mêmes déclinées en amont dans des catégories.

Retour à l'infographie

6 / Intégrer ses expressions-clés à son site

Avoir défini des requêtes que l'on veut atteindre c'est bien, réellement optimiser ses pages pour le faire, c'est mieux. Cette phase essentielle est souvent négligée par méconnaissance technique ou manque de méthode.
Pour procéder avec méthodologie, nous vous conseillons la lecture de notre dossier détaillé :

La rédaction des pages doit impérativement s'effectuer en ayant regroupé toutes les expressions et mots-clés que chacune d'entre elles doit contenir. Avant de rédiger, vous pouvez creuser un peu plus pour chaque page. Quel synonyme avez-vous oublié ? Quel vocabulaire utilisent les pages directement concurrentes ? Un autre dossier pourra vous être utile :

Pensez déjà aux liens que vous allez faire entre vos pages, utilisez des expressions-clés relatives aux pages de destinations comme ancres de liens.

Retour à l'infographie

7 / Charte graphique et webdesign au service du contenu

Imaginez le bonheur du graphiste qui pour une fois peut réaliser un webdesign, une magnifique mise en page, en sachant clairement ce qu'il doit présenter, ce qu'il doit mettre en valeur, où sont les call to action et à quoi ils servent.

En ayant une vision claire du contenu, il pourra mettre tout son talent au service des objectifs du site. Pour une fois, on ne lui demande pas de créer une identité visuelle et un environnement graphique sans qu'il sache à quoi cela va servir. Il pourra assurer la création d'un logo et même la création de flyers ou de cartes de visite en pleine connaissance du sujet. Bref, être le moteur de votre communication visuelle.

Impliquez votre graphiste. Vos cibles, vos offres, vos avantages concurrentiels doivent être clairs pour lui. Il sera alors force de proposition pour  insister sur ce qui compte pour la réussite du site.

Quelques basiques SEO lui seront utiles. Le graphiste doit se concentrer sur le fait que son travail doit faciliter une compréhension instinctive de la navigation. L'ergonomie et la simplicité d'utilisation doivent être les objectifs principaux que vous lui assignez. On n'oubliera jamais que le graphisme est au service du contenu.

Retour à l'infographie

8 / Parfois cauchemar du SEO, l'intégration est une étape capitale

Attention, c'est au niveau du développement, du webmastering que les choses se compliquent souvent lors de la conception du site. Notamment dans le cas de la création du site avec un CMS (Prestashop, WordPress, Magento, Joomla, et autres outils de gestion de contenu). Si on raisonne en terme de visibilité sur Google, certains points sont incontournables.

  • Vous devez pouvoir gérer indépendamment sur chaque page, le title, le H1, la meta description, les H2.
  • Attention aux pages générées automatiquement, pistez les risques de « thin content » et « duplicate content ».
  • Vous devez pouvoir attribuer une balise noindex ou canonical sur les pages de votre choix.
  • Dans l'idéal, l'outil vous permet d'effectuer une redirection 301 comme vous le souhaitez.
  • Faites particulièrement attention à la hiérarchie des balises Hn et à leur mise en place. Elles ne doivent être mises en œuvre QUE sur le contenu UNIQUE de chaque page (pas sur des menus ou titres partagés sur toutes les pages du site).
  • Assurez-vous de l'unicité des contenus pour chaque URL. De très nombreux CMS permettent d'accéder à une page par plusieurs URL quand ils sont mal paramétrés ou corrigés.
  • Vous devez vous assurer que vos pages puissent être correctement crawlées par les robots des moteurs.
  • Et bien évidement, pensez à la compatibilité mobile des la création du site. Sachant qu'un site mobile en responsive design est plus simple à gérer en terme de référencement qu'une application mobile séparée. Si tel n'est pas votre cas, c'est une bonne raison d'envisager une refonte de votre site internet.

Tous ces conseils pourtant fondamentaux seront difficilement applicables sur des solutions de type "création de site gratuit" ou à l'aide de certains "logiciels de création de site"... On peut actuellement créer son site gratuitement, mais quand sera-t-il de son potentiel de visibilité, de sa rentabilité au final ?

 

Retour à l'infographie

9 / Asseoir la légitimité de son site avec des liens

Le site a été créé, il est maintenant en ligne, vous avez choisi un véritable hébergement professionnel. Si de multiples outils peuvent le faire connaître (réseaux sociaux, parution presse, radio, tv...) le levier qui aura le plus d'impact pour le voir se positionner sur Google restent les liens qui pointent vers celui-ci.

  • Prévoyez quelques contenus « remarquables » qui méritent réellement de recevoir des liens.
  • Tentez quelques annuaires thématisés ou généralistes très reconnus.
  • Contactez des « partenaires » potentiels intéressés pour relayer vos contenus utiles ou pratiques pour votre cible (infographie, comparatifs, tests, enquête...).
  • Privilégiez les liens en provenance de sites reconnus et de qualité. Cette dernière est préférable à la quantité, surtout au lancement du site. Cet article vous guidera pour reconnaître les liens de qualité.
  • Ne vous lancez pas dans du netlinking à tout prix. Fuyez les offres de 50 liens pour x euros ou autres prestations de ce genre. La situation idéale est d'obtenir de vrais liens naturellement grâce à des contenus qui sortent de l'ordinaire. Faites preuve d'imagination, qu'aimeraient voir vos cibles ? Quels contenus sont susceptibles d'être relayés par des influenceurs dans votre activité ?

Le référencement payant (achat de mots clés auprès de Google), contrairement au référencement naturel vous permettra d’apparaître de suite dans les résultats (commerciaux), et ceci durera tant que vous payez.

Retour à l'infographie

10 / La mesure permet les corrections

Inutile d'espérer prendre la place de tous les sites bien établis depuis des années en quelques semaines de présence du vôtre. Pour autant, il ne faut pas attendre sans rien faire.

  • Commencez par installer un outil d'analyse de votre trafic (Piwik, Google analytics...) dès la mise en production de votre site. Il vous permet de mesurer vos visites, connaître les pages les plus visitées, savoir combien de temps les visiteurs y passent, suivre les conversions... Tout ce qu'il faut pour prendre les bonnes décisions.
  • N'oubliez pas l'intégration d'un outil tel que Search console de Google pour mesurer l'état de santé de votre site perçu par ce dernier.
  • Offrez-vous un outil de suivi de position (Serplab, Myposeo, Ranks, etc. ). Il vous permet de connaître l'évolution de votre positionnement sur les mots-clés pour lesquels vous avez optimisé votre site.

Ne chamboulez pas votre site à la moindre variation de classement. Raisonnez moyen et long terme pour mettre en œuvre des stratégies d'accroissement de votre visibilité.

Retour à l'infographie

11 / Évoluer pour progresser

Votre site a quelques mois d'existence. Vous avez commencé à travailler votre présence sur les réseaux sociaux, vous continuez à obtenir quelques liens, mais vos visites en provenance de Google commencent à stagner.

Analysez :

  • Certaines pages classées 14e ou 18e pourraient-elles passer dans le top 10 ? Peut-être faudrait-il leur adjoindre des pages complémentaires pour créer des grappes sémantiques qui les propulseraient.
  • Certaines pages ne convertissent pas malgré leurs bonnes positions. Répondent-elles bien au besoin de vos visiteurs ? Sont-elles suffisamment engageantes ?
  • Vous avez du mal sur des requêtes de middle traîne. Un blog pourrait-il vous permettre de vous y positionner, et même de « pousser » vos pages maîtresses grâce à un bon maillage de liens internes.

La vie de votre site n'est pas un long fleuve tranquille. Les étapes 10 et 11 sont perpétuelles. Vous avez créé un site seo-friendly, c'est un socle de départ indispensable. Continuez à l'améliorer en ayant toujours à l'esprit deux types de cibles à traiter ensemble. Vos visiteurs humains (les plus importants) et... Google !

Continuez en creusant toutes les pistes de visibilité pour ne pas être monodépendant de Google. Le emailing, le webmarketing de partenariats, l'éventuelle présence sur des marketplaces, doivent être sérieusement envisagés. Votre agence web ne doit pas être la seule pourvoyeuse d'idées. Une webagency à souvent de bonnes connaissances, mais peut-être pas toutes, vous devez vous impliquer dans votre réussite.

Retour à l'infographie

Nom de domaine et autres conseils pour un site seo-friendly

 Retour à l'infographie

Les slides de la conférence au SMX Paris sur le sujet

 

 Retour à l'infographie

 Aller plus loin :

Contact

Comment créer un site seo-friendly ?
4.55 (91%) 20 votes