Domain Renewal Group : ARNAQUE !

Domain Registry of America (DROA) renouvelle son arnaque avec un nouveau nom de domaine et une nouvelle société du nom de Domain Renewal Group (DRG).

La méthode n'a pas changé puisque cette société l'utilisait précédemment sous le label "Domain Registry of America", la voici expliquée.

Le principe est toujours le même, vous recevez un courrier vous indiquant qu'il est nécessaire de renouveler votre nom de domaine. Voir l'exemple ci dessous :

L'arnaque domain renewal group

L'arnaque domain renewal group

Bien sûr, vous n'aviez jamais entendu parler de Domain Renewal Group puisqu'ils ne gèrent absolument pas vos noms de domaine. Comme pour DROA, ce mail n'est en fait qu'une publicité vous invitant à renouveler, mais aussi à transférer votre domaine. Les toutes petites lignes illisibles au dos du courrier vous indiquent d'ailleurs tout en détail, mais peu de gens prennent le temps de lire cette prose juridique rédigée en anglais.

Le plus amusant, c'est qu'en contrôlant les WHOIS, on se rend bien compte que droa.com et domainrenewalgroup.com appartiennent bien au même propriétaire domicilié à la même adresse :

2316 Delaware Avenue - Suite 266 - Buffalo - NY, 14216-2687 – USA

voir : WHOIS DROA

voir : WHOIS DRG

Bien sûr, si vous recevez ce courrier postal, ne payez pas ! Ne répondez pas !

Domain renewal group renouvelle l'arnaque pratiquée avec Domain Registry of America

La méthode était déjà employée par DOMAIN REGISTRY OF AMERICA (DROA). Cet organisme vous proposait de renouveler votre nom de domaine alors que vous n'avez jamais eu affaire à eux.

Ce courrier est en fait une publicité malgré son aspect "officiel".

domain registry of americaDROA est un registrar qui gère des noms de domaine (un peu comme une préfecture qui gère les n° d'immatriculation de nos voitures). Sur le Net, les préfectures ont l'autorisation de se faire concurrence. C'est pourquoi cette publicité vous propose de transférer votre nom de domaine chez Domain Registry Of America.

Bien sûr, le prix indiqué ne comprend pas l'hébergement de votre site. De plus, le prestataire qui gère votre site (par exemple Axe-net) serait amené à vous facturer une intervention s'il est nécessaire de re-paramétrer les DNS de votre site. Cette opération risque même d'être impossible, votre nom de domaine ne vous servira donc plus à rien. Il vous appartiendra toujours, mais ne pointera plus vers votre site.

Cette "Arnaque" est judicieuse dans la mesure ou tout est légal, puisque expliqué en micro-caractères au dos du courrier que vous devez signer. En résumé, ne répondez pas à cette lettre, et surtout, NE PAYEZ PAS !

Si toutefois vous vous êtes fait piéger et que vous avez signé et renvoyé le document (et payé), un e-mail automatique est envoyé au contact administratif et éventuellement au propriétaire de votre nom de domaine (vous). Dans ce cas, il est important de ne surtout pas cliquer sur le lien de confirmation du transfert ! Attention, ce mail est en anglais, faîtes vous conseiller si nécessaire.

Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *